Nos morts, leurs profits.

Tu connais le Doliprane ? Celui dont tu te sers le dimanche matin ! Un médoc de SANOFI. 1ère entreprise française de recherche, un labo pharmaceutique dans les 1ers mondiaux.
Généreuse, cette boite vient d’offrir 100 millions d’euros aux hôpitaux dans la lutte contre la pandémie actuelle. 
100 millions c’est beaucoup ? Dans ma poche oui, pour SANOFI, non. 100 millions, c’est, par exemple, moins que les 119 millions de crédits d’impôts que lui a offert le fisc français en 2019. L’optimisation fiscale, c’est d’ailleurs l’autre spécialité de SANOFI avec les médicaments. Ainsi quand les Petites et Moyennes Entreprises (PME) paient 39% d’impôts sur les sociétés, SANOFI en paie 8%… 
100 millions c’est enfin beaucoup moins que les 3,95 MILLIARDS que vient de verser SANOFI à ses pauvres actionnaires ( dont la très précaire famille Bettencourt (120 millions soit 20 millions de plus qu’aux hôpitaux..) ou au désargenté fond spéculatif Black Rock ( 200 millions….). 

Du monde aux balcons…

Tous les soirs, on applaudit nos soignant.e.s en première ligne contre la pandémie et, ils et elles le valent bien ! 
Ces personnels, le disent eux mêmes, ne sont pas des héros, ils font juste leur job. Job qu’ils effectuent depuis des années dans des conditions héroïques faute de moyens conséquents alloués à leurs activités. Que ce soit en Suisse ou dans le reste de l’Europe, ces personnels ont eu besoin de se mettre en grève régulièrement pour obtenir les moyens de nous soigner !! ( la dernière des urgences pédiatriques de l’hôpital Universitaire de Genève a permis l’embauche de personnel essentiel). Espérons que la prise de conscience actuelle à leur égard se poursuive dans le monde post pandémie !